Oser

Oser 1

Oser 2Depuis toute petite, j’ai appris à vivre et à me suffire par moi-même sans rien demander à personne. La vie familiale m’a appris à sur-vivre plutôt que vivre et ce fut un de mes outils.

Dans ma jeune vie d’adulte, je ne l’ai pas trouvé drôle, de me retrouver ainsi seule à sauver tout le monde, alors j’ai fait de la thérapie et j’ai appris à demander et recevoir.

Il reste pourtant encore un petit quelque chose en moi qui fait que les gens viennent toujours à moi pour me demander quelque chose, pour être conseillés, aidés, soutenus, encouragés, ce que je fais volontiers et avec beaucoup de compassion et de bienveillance, clients, famille, amis et connaissances. Cela fait partie de moi et je l’offre toujours de tout mon cœur.

Jusqu’au jour où la personne veut dépasser une limite qui m’est clairement apparue il y a une vingtaine d’années. (La thérapie a porté fruit !). La limite que je reconnais clairement aujourd’hui et que je ne tolère plus qui soit dépassée. Celle qui s’est posée entre la victime et le sauveur. Je ne suis plus une sauveuse alors, quand une personne se pose en mode victime et veut (consciemment ou inconsciemment) que je la sauve, je me retire, tout simplement et tout à fait spontanément. Tous mes corps refusent catégoriquement. Éventuellement, je lui explique pour qu’elle ne se sente pas rejetée car je ne rejette personne.

Je me retire et observe, de loin, tout en restant en connexion avec la personne et en priant pour elle qu’elle trouve sa clé pour sortir du triangle infernal victime-bourreau-sauveur.

Et puis, un jour, des semaines, des mois ou même parfois des années, ces personnes réapparaissent dans ma vie et nous développons alors une nouvelle et agréable relation. Elles découvrent que je suis encore toujours là pour écouter et accueillir mais en toute légèreté et non plus à sens unique car je suis aussi humaine et je ne suis pas au monde juste pour donner.

Chaque petit pas vers le respect de soi-même est grandissant et apaisant.

Oser demander, oser recevoir, oser prendre sa place, oser reconnaître ses limites, oser se respecter, oser s’Aimer. C’est le travail de toute une vie.

Quand on arrive à remarquer ce qui dépasse nos limites et à reprendre son pouvoir sur la situation, c’est signe qu’on est de plus en plus dans son Être tout entier, dans l’amour et le respect de soi-même.

Je vous le souhaite chaque jour dans la paix et la joie !

De tout coeur ❤

❤ Venez méditer tous les dimanches à 9h (Qc) = 15h (France) = 18h (Réunion). Tous les détails sont dans mon site. C’est gratuit ! Bienvenue !

❤ Je vous offre un appel-découverte de vingt minutes gratuit par Zoom afin de voir si et comment je peux vous accompagner sur le chemin vers le Bonheur. Contactez-moi par message privé ici ou par email à bonjourdo@gmail.com.

❤ Retrouvez ces petites histoires dans mon espace Facebook.

©Dominique Jeanneret
Thérapeute et accompagnante
dominiquejeanneret.net

Reproduction de ce texte interdite sous quelque forme que ce soit sans mon autorisation. Merci.

.